yeshoua-ha-mashia-revient..

yeshoua-ha-mashia-revient..

La pensée du jour


Avoir le soufle long - Paul Calzada + Agréable mercredi à tous les amis. QDVBA. Bisous.

"Le fruit de l’Esprit, c’est … la patience" Galates 5.22 

Le mot "patience", en hébreu, est composé du mot "long" et du mot "nez". Être patient, c'est avoir le nez long, c'est-à-dire avoir le souffle long. L'image est intéressante, et reflète une grande part de vérité, en effet n'avons-nous pas observé que les impatients ont tendance à émettre un souffle caractéristique «pffff» ? Leur souffle est "court" !

Le fruit de l'Esprit, c'est la patience. Le seul qui puisse nous donner cette mesure de patience surnaturelle, c'est celui qui est infiniment patient. Or, celui qui est patient par nature, c'est Dieu. L'apôtre Pierre nous le rappelle : "…lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé" 1 Pierre 3.20. Cette patience est traduite par l'expression : "lent à la colère", appliquée à Dieu, et que nous trouvons maintes fois dans la Bible.

Cette patience de Dieu est source de salut pour un grand nombre : "Le Seigneur ne tarde pas… ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse…” 2 Pierre 3.9. Celui qui est patient veut nous communiquer sa patience par le Saint-Esprit.

La patience est l'une des caractéristiques des hommes de Dieu remplis de l'Esprit de Dieu : "Or, Moïse était un homme fort patient, plus qu'aucun homme sur la face de la terre" Nombres 12.3. Cependant, il a suffi d'un seul instant pour que l'irritation reprenne le dessus. Ne lui jetons pas la pierre ! Combien nous lui ressemblons ! Sans le secours de l'Esprit notre "souffle devient très vite court". 

Bien avant les signes, les prodiges et les miracles, l'apôtre Paul y voit la preuve première de son apostolat : "Les preuves de mon apostolat ont éclaté au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles" 2 Corinthiens 12.12.

Lors de l'un de mes voyages à l'étranger, alors que j'arrivai au milieu d'un débat entre deux hommes parlant une langue qui m'était inconnue, je dis à la personne qui était près de moi : "Celui qui a raison, c'est untel". Ce monsieur me demanda si je comprenais leur langue. Je lui répondis : "Non, mais je sais quel est celui qui a raison". Comment est-ce possible me demanda-t-il ? A quoi je répondis : "Parce que je vois quel est celui qui se met en colère et perd patience ; il ne peut avoir raison !" 

La patience, fruit de l'Esprit, nous donne la capacité d'affronter les épreuves, et les contradicteurs, avec sérénité. Celui qui est patient finit par forcer le respect, celui qui perd patience perd de sa crédibilité. Je l'ai vérifié à mes propres dépens.

Un conseil pour aujourd'hui 

Perdez-vous rapidement patience ? Etes-vous "soupe-au-lait" ? Demandez à Dieu de vous communiquer cette grâce particulière, ce merveilleux fruit de l'Esprit : la patience.

 

Paul Calzada
11205136_798309626943774_3774547176592622884_n.jpg

21/12/2016


Que ta main soit avec moi - Patrice Martorano

“Notre capacité vient de Dieu” 2 Corinthiens 3:5


En 1999, Dieu nous parla clairement, mon épouse et moi. Il nous demanda de partir dans une école biblique établie sur un autre continent. Nous étions tellement heureux, excités et impatients de découvrir ce que le Seigneur avait en réserve pour nous ! Tous les plans que nous avions élaborés devenaient caducs. Le Seigneur nous demandait donc un véritable pas de foi. 

C'était l'Aventure avec un grand “A”. Des économies très minces, pas d'amis sur place, un simple visa d'étudiant ne m'autorisant pas à travailler ! L'histoire s'annonçait périlleuse et comportait un lot de défis importants. Une fois l'émotion retombée, je vécus une étrange expérience. Allongé sur mon lit, j'eus l'impression de m'envoler et, depuis là-haut, de découvrir le périple qui m'attendait. D'un seul coup, je mesurai l'ampleur du voyage et ses complications. Un frisson d'angoisse envahit alors tout mon être. Après avoir désiré partir pour servir Dieu, la crainte étreignait désormais mon cœur et cette question qui tourmentait mon esprit : “Serais-je à la hauteur dans cette expédition ?” Fort heureusement, depuis ce jour où j'ai paniqué jusqu'aujourd'hui, la main du Seigneur a toujours été tendue pour nous secourir et nous aider. Le Seigneur est fidèle, il ne délaisse pas celui qui se confie en lui. Ce qu'il commence dans notre vie, il l'accomplit parfaitement. 

Peut-être trouvez-vous les plans de Dieu trop démesurés pour vous ? Eh bien, vous avez raison ! C'est pour cela que vous avez indéniablement besoin de sa puissance. Priez en demandant au Seigneur que sa bonne main soit sur vous. Les projets de Dieu vous dépassent, ils sont plus grands que vous ? Alors, réclamez son intervention. 

Dieu désire vous rendre capable d'accomplir ses desseins. Si aujourd'hui vous vous sentez trop petit - et ce sentiment est justifié- le Seigneur se tient à vos côtés pour vous dispenser l'onction nécessaire. Tout venant de lui, ayez foi qu'il veille sur vous.

Une prière pour aujourd'hui

Seigneur, ton plan est merveilleux et tellement grand, et j'ai vraiment besoin de ta main sur ma vie, amen.

 

Patrice Martorano
 
 
1907511_836315613085077_1933036787524531140_n.jpg

17/12/2016


Qu'entendez-vous ? - Bob Gass

“La parole de l'Éternel fut adressée à Élie : [...] j'enverrai de la pluie sur la surface du sol.” 1Rois 18.1-46

 
Dieu avait demandé à Élie d'annoncer une grande sécheresse. Au bout de trois ans, il lui demande d'annoncer la pluie. 

Comprenez ceci : Tant que vous n'apprenez pas à synchroniser votre oreille spirituelle avec la fréquence de Dieu, vous n'êtes pas prêt pour ce que la vie a d'inattendu. 

Dieu vous dira quand épargner ou investir, quand acheter ou vendre, quand poursuivre ou abandonner. “Tes oreilles entendront derrière toi cette parole : Voici le chemin, marchez-y !” (Esaïe 30.21). 

Satan aussi peut vous dire des choses telles que : “Tu vas faire faillite ; tu vas mourir ; tu ne réussiras jamais, ou personne ne t'aime”. Mais jamais Dieu ne vous dira de telles choses ! En dépit de tout ce que vous pouvez entendre autour de vous, et en vous, sachez que Dieu est fidèle et qu'il se battra pour vous. 

Sachant qu'il allait bientôt être crucifié, Jésus a prié : “Père, glorifie ton nom ! Une voix vint alors du ciel : Je l'ai glorifié et je le glorifierai de nouveau. La foule, qui se tenait là et qui avait entendu, disait que c'était le tonnerre. D'autres disaient : Un ange lui a parlé” (Jean 12.28-29). N'est-ce pas extraordinaire ? 

Certains entendent la voix de Dieu quand d'autres, pourtant tout proches, n'entendent que du bruit. Ce que Jésus a entendu ce jour-là a galvanisé sa foi, et lui a donné la force de marcher victorieusement vers la Croix. 

Une réflexion pour aujourd'hui

Qui écoutez-vous et qu'entendez-vous ?

Bob Gass
1003.jpg

26/08/2016


Tout est sous contrôle - Yannis Gauthier + agréable jeudi à tous les amis. Soyez bénis. Bisous

"Le juste vivra par la foi." Romains 1.17

Selon les statistiques, l'avion est le moyen de transport le plus sûr au monde. Il n'en demeure pas moins qu'à chaque fois que je dois le prendre, c'est pour moi comme un véritable saut dans le vide. 

Une multitude de réflexions génère en moi certaines appréhensions : Est-ce que le pilote est en forme aujourd'hui ? Quel est l'état de la météo ? Va-t-on traverser des zones de turbulences ? La révision mécanique a-t-elle été effectuée...?

Au cours d'un voyage, tout va changer. Une hôtesse de l'air qui avait assisté à l'une de mes conférences va me permettre de visiter la cabine de pilotage. En pénétrant dans le cockpit, je fus stupéfait et émerveillé devant cette prouesse technologique. Waouh ! 

Le commandant qui savourait un café avec son copilote tout en surveillant les différents paramètres, me dit en voyant mon air inquiet : "Rassurez-vous, le pilote automatique est enclenché et tout est sous contrôle !"

"Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?" (Matthieu 6.27).

Personne n'a le pouvoir d'attribuer une seconde de plus à sa vie ; cependant vous êtes vivement encouragé à faire confiance à Dieu pour la traverser en toute sécurité. 

Certes, la météo ne sera pas toujours clémente, il y aura des imprévus, des changements de trajectoire, des destinations inconnues, et vous serez peut-être même soumis à des turbulences ! Mais ne vous inquiétez pas lorsque vous ferez face à ces inconvénients, gardez le cap, veillez sur votre plan de vol, votre vitesse de croisière ainsi que votre altitude spirituelle. 

Votre commandant en chef "Jésus-Christ", le créateur du ciel et de la terre vous assure que "Tout est sous contrôle".

"C'est l'homme qui accomplira mes plans. Je l'appelle d'un pays éloigné. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Projet conçu, projet réalisé !" (Esaïe 46.11)

Un engagement pour aujourd'hui

Seigneur, je remets ma vie entre tes mains, car je sais que tu en contrôles tous les paramètres. Amen.

 

Yannis Gautier
11947487_883389068405721_4790733537050211890_n.jpg

24/08/2016


La loi de l'amour - Bob Gass - Agréable mercredi à tou(te)s les ami(e)s. Soyez béni(e)s. Bisous.

"Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres." Jean 13.3

Un quotidien racontait l'histoire d'un garçon atteint d'un cancer. Il avait perdu ses cheveux lors d'une chimiothérapie. En signe de sympathie et de soutien, tous ses camarades de classe s'étaient rasés la tête afin qu'il ne soit pas embarrassé à son retour. Le journal montrait une photo des enfants le crâne rasé, avec ce titre : "Tout ce qu'on fait, on le fait ensemble". 

C'est ça la "loi de l'amour". Jésus en parle quand il dit : "Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres". 

Voilà qui a dû sembler extrême pour des gens qui vivaient encore sous l'autorité de deux lois très anciennes :

1. La vengeance. Avant Moïse, la vengeance gouvernait le pays : "Si tu me fais du mal, tu le paieras très cher". Les ennemis cherchaient par tous les moyens à régler les vieilles querelles pour éviter la vengeance car la vengeance était non seulement tolérée mais encouragée. 

2. La rétribution. Au temps de Moïse, la vengeance est remplacée par la rétribution qui affirme "œil pour œil" (Lévitique 24.20). Vous pouviez faire à votre ennemi ce qu'il vous avait fait, mais pas plus. Ça peut sembler sévère à nos yeux mais à l'époque, il s'agissait d'un progrès majeur. 

Puis Jésus est arrivé et a instauré une troisième loi : la loi de l'amour. Plus besoin de rendre coup pour coup, vous pouviez choisir de pardonner. Si vous ne pardonniez pas, vos prières restaient sans réponse. Ce nouveau commandement témoigne de l'amour inconditionnel de Dieu pour nous.

Une action pour aujourd'hui 

La loi de l'amour devrait gouverner votre vie au quotidien.

 

Bob Gass
11407146_824571727631385_4843578651056380387_n.jpg

10/08/2016