yeshoua-ha-mashia-revient..

yeshoua-ha-mashia-revient..

Avoir le soufle long - Paul Calzada + Agréable mercredi à tous les amis. QDVBA. Bisous.

"Le fruit de l’Esprit, c’est … la patience" Galates 5.22 

Le mot "patience", en hébreu, est composé du mot "long" et du mot "nez". Être patient, c'est avoir le nez long, c'est-à-dire avoir le souffle long. L'image est intéressante, et reflète une grande part de vérité, en effet n'avons-nous pas observé que les impatients ont tendance à émettre un souffle caractéristique «pffff» ? Leur souffle est "court" !

Le fruit de l'Esprit, c'est la patience. Le seul qui puisse nous donner cette mesure de patience surnaturelle, c'est celui qui est infiniment patient. Or, celui qui est patient par nature, c'est Dieu. L'apôtre Pierre nous le rappelle : "…lorsque la patience de Dieu se prolongeait, aux jours de Noé" 1 Pierre 3.20. Cette patience est traduite par l'expression : "lent à la colère", appliquée à Dieu, et que nous trouvons maintes fois dans la Bible.

Cette patience de Dieu est source de salut pour un grand nombre : "Le Seigneur ne tarde pas… ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse…” 2 Pierre 3.9. Celui qui est patient veut nous communiquer sa patience par le Saint-Esprit.

La patience est l'une des caractéristiques des hommes de Dieu remplis de l'Esprit de Dieu : "Or, Moïse était un homme fort patient, plus qu'aucun homme sur la face de la terre" Nombres 12.3. Cependant, il a suffi d'un seul instant pour que l'irritation reprenne le dessus. Ne lui jetons pas la pierre ! Combien nous lui ressemblons ! Sans le secours de l'Esprit notre "souffle devient très vite court". 

Bien avant les signes, les prodiges et les miracles, l'apôtre Paul y voit la preuve première de son apostolat : "Les preuves de mon apostolat ont éclaté au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles" 2 Corinthiens 12.12.

Lors de l'un de mes voyages à l'étranger, alors que j'arrivai au milieu d'un débat entre deux hommes parlant une langue qui m'était inconnue, je dis à la personne qui était près de moi : "Celui qui a raison, c'est untel". Ce monsieur me demanda si je comprenais leur langue. Je lui répondis : "Non, mais je sais quel est celui qui a raison". Comment est-ce possible me demanda-t-il ? A quoi je répondis : "Parce que je vois quel est celui qui se met en colère et perd patience ; il ne peut avoir raison !" 

La patience, fruit de l'Esprit, nous donne la capacité d'affronter les épreuves, et les contradicteurs, avec sérénité. Celui qui est patient finit par forcer le respect, celui qui perd patience perd de sa crédibilité. Je l'ai vérifié à mes propres dépens.

Un conseil pour aujourd'hui 

Perdez-vous rapidement patience ? Etes-vous "soupe-au-lait" ? Demandez à Dieu de vous communiquer cette grâce particulière, ce merveilleux fruit de l'Esprit : la patience.

 

Paul Calzada
11205136_798309626943774_3774547176592622884_n.jpg


21/12/2016

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres